Terroir Vins

Edition du 29/09/2020
 

Château LA GALIANE

Terroir

Château La GALIANE


CHÂTEAU LA GALIANE et CHÂTEAU CHARMANT sont deux exploitations familiales depuis cinq générations. En 1991, Christiane prend les rênes à la suite de son père René RENON. Les vignes du Château La Galiane, sont particulièrement bien situées sur des croupes graveleuses et sablo-graveleuses, dans l’appellation prestigieuse de Margaux. L’encépagement, composé de 50% des Cabernet-Sauvignon et franc, 45% Merlot et 5% de Petit Verdot, en fait un très bon équilibre pour des vins de garde. La méthode de culture est traditionnelle, la vigne est labourée et l’emploi de désherbant chimique est proscrit. Les vendanges sont faites à la main lorsque les raisins sont à parfaite maturité. La cuvaison est volontairement longue afin d’extraire les tanins pour soutenir le vin dans son vieillissement. Les vins sont élevés en barriques de chêne. Château La Galiane et Château Charmant (sols de graves et sablo-graveleux situés sur des croupes exposées sud, sud-ouest) sont des vins amples, puissants, veloutés, complexes, avec des arômes de noyau de prune et une touche de boisé très fin, gras et longs en bouche, des vins qui méritent quelques années de vieillissement pour être pleinement appréciés comme ils le méritent. Visites, dégustations, ventes.

   

Château LA GALIANE

Christiane Renon
14, rue Alfred de Luze
33460 Soussans
Téléphone : 05 57 88 35 27

Email : scea.rene.renon@wanadoo.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulagaliane



> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Le CAPITAINE


Des vignerons à la tête de 28 ha sur les premières côtes de Rochecorbon, qui vinifient tous leurs terroirs séparément avant de procéder après dégustation aux assemblages. “La situation climatique particulière marque un effet millésime fort, influencé par les conditions de maturité du Chenin qui, selon la richesse en sucre, nous laissent le choix d’élaborer des cuvées de fines bulles ou des vins tranquilles secs ou demi secs. Lorsque l’été indien accompagne les vendanges, le développement de la pourriture noble permet les vins moelleux. En 2019, Florian s’occupe de 6 ha de vigne en culture Bio.” Très joli Vouvray blanc sec Les Perrières 2018, très chaleureux, fin et puissant à la fois, aux nuances d’abricot confit et de ­brioche fraîche, tout en délicatesse et persistance. Séduisant Vouvray blanc Adrien 2018, un demi-sec tout en charme, aux notes de pamplemousse et de buis, harmonieux, d’une jolie finale, avec ces nuances de fruits frais et d’acacia au palais, idéal sur des noix de Saint-jacques aux cèpes ou gâteau caramélisé à l'ananas. Superbe Vouvray Réserve 2015, qui développe un nez d’agrumes bien mûrs, et des nuances que l’on retrouve en bouche de pêche et d’ananas, dense, très savoureux et très fin, parfait aussi bien sur un foie gras à la confiture de figue ou une feuillantine caramélisée aux poires. On se fait aussi plaisir avec leur Vouvray Les Florians 2016, un vin marqué par son terroir, complexe, au nez intense et floral, frais et puissant à la fois en bouche, et cet excellent Vouvray Méthode Traditionnelle brut, une cuvée bien typée Chenin, au nez de petits fruits et d’amande, d’une jolie finale et de mousse vive.

Alain, Christophe et Florian Le Capitaine
11, rue Saint-Georges (cave)
37210 Rochecorbon
Téléphone :02 47 52 51 84 et 02 47 52 53 86
Email : contact@domainelecapitaine.com
Site personnel : www.domainelecapitaine.com

Domaine de ROSIERS


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine de 8 ha, qui possède cette force évidente du terroir associée à une très grande régularité qualitative et à des prix très mesurés quand on connaît la difficulté de produire ce type de crus. Reprise et installation sur le Domaine familial depuis le mai 2013 de Maxime Gourdain, le neveu de Louis Drevon et petit-fils d’André Drevon. “De nombreux vins sont présentés en 2020, nous dit Maxime Gourdain : Côte-Rôtie 2017 puis, en juillet, 2018 pour les rouges, et en blancs les millésimes 2017, 2018, 2019, et aussi quelques 300 bouteilles en rouge de notre nouvelle cuvée Vin de Pays à base de Syrah 2018 et à partir de juillet, millésime 2019.“ On patiente avec ce superbe Côte-Rôtie Drevon 2016, de robe pourpre, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et d’épices, un vin puissant, avec une structure harmonieuse, bien ferme en bouche. “Produite depuis 3 générations, la cuvée Classique rebaptisée depuis le millésime 2013 Drevon, en référence au travail d'André et Louis Drevon sur le domaine, est notre cuvée traditionnelle. Elle est le fruit de l’assemblage de nos différentes parcelles, vinifiées et élevées séparément durant 18 mois en fûts dans le chai à barriques du domaine afin de valoriser au mieux chacune de leur caractéristique, avant d'être réunies pour apporter le bénéfice de leurs différents terroirs à cette cuvée.” Un vin de garde comme en atteste ce 2013, au nez présent avec des senteurs de violette et de pruneau, c’est un vin chaleureux et gourmand, toujours très typé, aux notes de cuir et d’humus en finale, idéal actuellement avec une brouillade de truffes ou un foie gras poêlé aux airelles. Goûtez le Côte-Rôtie Cuvée Cœur de Rose 2016, caractéristique de la Syrah se développant sur les terroirs micaschisteux des sols bruns de l'appellation, 50% de barriques neuves, un vin concentré mais tout en distinction, marqué par son terroir, un vin gras et parfumé, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, d’excellente évolution. “Produite depuis le millésime 2011, la cuvée Cœur de Rose est une sélection de 5 fûts à la fin de l’élevage de 18 mois pratiquée sur les Côte-Rôtie du domaine. Ainsi nous cherchons à créer une cuvée d’assemblage restreinte, gardant la même trame et le même esprit que notre cuvée principale tout en souhaitant la concentration des arômes et de la structure afin de donner naissance à une cuvée de garde par excellence mettant en valeur le potentiel du millésime.” Belle cuvée parcellaire Besset, qui fleure la prune et les épices, aux tanins amples, de bouche pleine, aux nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses, idéal sur une daube de joue de bœuf ou une faisanne en cocotte, par exemple. “Cette Parcelle exposée Sud / Sud-Est est notre parcelle la plus au Nord de l'appellation mais toujours sur la commune d'Ampuis. Elle est aussi la plus étendue avec une surface d'un peu plus d' 1,3 ha, ceci nous permettant de procéder lors des vendanges à une première séléction des meilleurs rangs de la parcelles qui seront en plus des différentes parcelles du domaine vinifiés et élevés séparément. Après 18 mois d'élevage une dizaine de fûts de cette première sélection sont présents dans le chai. C'est sur ces 10 fûts qu'une deuxième sélection gustative sera réalisée afin de créer l'assemblage final de la cuvée.” Il y a également ce Condrieu 2015, pur Viognier, sol de granit décomposé, 25% de barriques neuves, minéral à souhait, riche en bouquet, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, d’une finale longue avec d’agréables notes d’agrumes, parfait sur un loup au sabayon d'anis ou des tagliatelles aux truffes et foie gras, notamment

Maxime Gourdain
3, rue des Moutonnes
69420 Ampuis
Téléphone :04 74 56 11 38 et 06 71 73 57 71
Email : domainederosiers@gmail.com
Site : www.vinsdusiecle.com/rosiersdrevon
Site personnel : www.domaine-de-rosiers.fr

Gérard DOREAU


Vigneron de père en fils depuis la fin du XIXe siècle, pour ce domaine de 6 ha, où les méthodes de culture et de vinification sont traditionnelles. Les vignes sont labourées, la fertilisation naturelle, les contours enherbés et les traitements raisonnés. Les vendanges se font manuellement. Les raisins triés, égrappés, cuvent une dizaine de jours. La fermentation se fait naturellement (sans levurage). L'élevage en fûts de chêne (10% de neufs) dure 12 à 15 mois. Beau Pommard rouge Les Vignots 2016, de charpente à la fois puissante et souple, avec des arômes de fruits rouges complexes (griotte, mûre), la bouche est dominée par des nuances de griotte, de cannelle et de fumé, dense mais toute en élégance. Très agréable Monthélie rouge Premier Cru Champs Fulliot 2016, de bouche puissante, bien classique de son appellation, de robe intense, au nez dominé par les fruits cuits, idéal sur une planche de charcuterie, terrines ou grillades. Goûtez encore le Monthélie rouge 2016, charnu, alliant souplesse et charpente, aux tanins fermes, où se mêlent la truffe et la griotte, ample et solide. Le Monthélie 2017, qui mêle charpente et souplesse, de couleur grenat soutenu et brillante, est un vin généreux comme ce Monthélie Vieilles Vignes 2017, puissant mais tout en élégance, parfumé en bouche, où dominent des notes de groseille et de mûre, de très bonne charpente. Nous passons maintenant sur le Monthélie Premier Cru Champs Fulliots 2017 qui est tout en rondeur, au nez où s’entremêlent des notes de cannelle et de fruits mûrs, un vin charnu, puissant, aux tanins très structurés. Un très bon Pommard 2017, savoureux, ample et distingué, de bouche riche, avec des nuances de mûre et d’humus, un vin concentré, gras, au nez complexe où l’on retrouve les fruits confits. Superbe Meursault 2017, typé, avec des arômes discrètement minéraux, un vin gras et équilibré, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance, vraiment agréable. Le Saint-Romain 2017, souple, avec des arômes de grillé et de pomme, ample et persistant.

Earl du Domaine Gérard Doreau
Rue du Dessous
21190 Monthélie
Téléphone :03 80 21 27 89 et 06 07 48 35 47
Email : gerard-doreau@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-doreau.fr

CHATEAU MACQUIN


Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l'humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d'inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l'élaboration d'un grand cru. Aujourd'hui,on oublie trop souvent que l'excellence d'un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d'améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s'effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d'être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d'être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

Denis Corre-Macquin

33570 Montagne
Téléphone :05 57 74 64 66
Télécopie :05 57 74 55 47
Email : chateaumacquin@wanadoo.fr
Site : chateaumacquin
Site personnel : www.chateau-macquin.com


> Nos dégustations de la semaine

Eric et Bérengère THILL


Au sommet. ?Cette installation est le fruit d'une passion cultivée depuis ma plus tendre enfance, raconte Éric Thill. Mes origines alsaciennes influencent mon travail tant à la vigne qu'à la cave. L'emploi de produits phytosanitaires est réduit à son plus strict minimum pour le respect de l'environnement et de la santé humaine. Les vendanges sont manuelles, triées à la parcelle, récoltées en caisses directement transportées des vignes à la cave pour éviter des triturations inutiles au raisin et ainsi respecter son intégrité.
A la vigne, nous faisons beaucoup d'efforts pour consommer un minimum d'énergie fossile. Le rognage, le palissage et surtout les vendanges sont réalisés uniquement à la main. Nous raisonnons chaque intervention à la parcelle. Nous effectuons plusieurs fois, en saison, des comptages concernant la biodiversité présente dans nos vignes.
C'est en grande partie pour cela que nos vins sont monocépages : pas d'assemblages. Nous vous offrons deux gammes de vins à la dégustation :
- Des vins fruités et floraux à travers nos Savagnin, Chardonnay, Poulsard et Pinot Noir.
- Des spécialités du Jura, avec notamment un Crémant pour les fêtes et bien entendu notre marque déposée Liqueur de Chardonnay !?
Formidable Côtes du Jura rouge Pinot Noir Les Longes Combes 2018, riche et puissant, d?un beau rouge pourpre, présente au nez des arômes de myrtille, de cassis, de prune, de bouche ample. Le Côtes-du-Jura rouge Poulsard Les Grandes vignes 2018, de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins fondus, est persistant en finale.
Beau Côtes-du-Jura blanc Chardonnay sur Montboucon ?Bis? 2016, une réussite, ample et persistant, de robe dorée, avec des senteurs de pain grillé et de fleur d?acacia, un vin gras et nerveux à la fois, très bien vinifié. Le Côtes-du-Jura blanc Chardonnay Savagnin Les Molates 2019, est de jolie robe brillante, tout en distinction, un vin dont le nez évoque l?amande fraîche et les fruits blancs, de bouche puissante, à prévoir sur un sandre.
Le Côtes-du-Jura rouge Poulsard Pinot 2019, est d?un beau rouge pourpre, qui présente au nez des arômes de myrtille, de cassis, de prune, de bouche ample. Et enfin ce Côtes-du-Jura blanc Savagnin cuvée Romane 2018, cuvée de leur fille, élevage en cuves durant 9 mois, qui mêle le fruit à la structure, un vin ample, de bouche complexe (pêche, fleurs fraîches), fort bien équilibré en acidité, parfait sur des ravioles au fromage.

11, rue Principale
39570 Trenal
Tél. : 03 84 44 82 87 et 06 89 72 10 33
Email : eric.thill202@orange.fr


Château CANON-CHAIGNEAU


Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d'un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (85% Merlot, 15% Cabernet). La propriété vient d?être vendue.
Remarquable Lalande-de-Pomerol 2018, c?est un grandissime millésime où la complexité est exacerbée, avec des nuances de cuir, de cacao, de griotte confite, un vin aux tanins fermes et ronds à la fois, gras et corsé d?une belle finale. Exceptionnel 2016, développant un nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l?humus, très bien élevé, de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime séducteur, de belle garde. Le 2015 n?a rien à lui envier, à la robe profonde, aux arômes d?épices, de cuir et de myrtille, il est d?une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale.
Le 2014, médaille d?Or au concours des Vins de Bordeaux, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d?épices au palais, un vin complet à déboucher sur des aiguillettes de canettes aux fèves ou un filet de bœuf à la truffe et fleur de sel. 
Savoureux 2012, corsé, typé, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente, d?excellente évolution. Le 2011, dégage des arômes persistants de petits fruits rouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins ronds. Formidable 2009, l?une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d?épices, très élégant, aux tanins soutenus, médaille d?Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine !
Magnifique 2008, de belle robe grenat, une belle réussite, très représentatif du millésime, aux nuances de fruits rouges mûrs et d?épices, dense en bouche, est très charpenté, à savourer avec des cèpes à la bordelaise ou un chapon truffé en pot-au-feu. Le 2007, est un grand vin bien charnu, au nez concentré de violette, de truffe et de cassis, aux tanins bien fondus mais très présents. est de bouche complexe où dominent la cerise noire et les épices, un vin d?excellente garde. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent la groseille et l?humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse. Le 2003, aux tanins bien présents, soyeux, un vin ferme et très équilibré, tout en bouche, persistant et riche, au nez de fruits cuits (griotte, prune) et d?humus, avec une bouche veloutée et dense, qui devrait tenir toutes ses promesses.

13, Chaigneau - BP 2
33500 Néac
Tél. : 05 57 24 69 13
www.canon-chaigneau.com


Abbaye de LÉRINS



> Les précédentes éditions

Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019

 



Pierre FRICK et Fils


Domaine des MONTS LUISANTS


Château La MARZELLE


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château GAUTOUL


Château BELLES-GRAVES


Domaine Guy BAUDIN et Fils


Gérard TREMBLAY


AUVIGUE


Château ORISSE du CASSE


Domaine des LAURIBERT


Michel MORILLEAU


Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR


Château La GALIANE


BRIXON-COQUILLARD


Château La GRACE FONRAZADE


Château de CRAIN


R. RENAUDIN


Château du PAYRE


Château SAINTE-BARBE


Château NOZIÈRES


Château La HAIE


Domaine DENUZILLER


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Domaine Aline et Rémy SIMON


Clos RENÉ


Domaine JOMAIN


A. MARGAINE


Domaine Albert JOLY


Château LAUDUC


Maison PETTERMANN


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES



DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHATEAU LA GALIANE


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE PICHARD


DOMAINE COMTE PERALDI


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CLOS TRIMOULET


CEDRIC CHIGNARD


CHARLES SCHLERET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales